08 avril 2009

Des mondes étranges… (I)

Mon boulot est multiple et varié et a tout plein de bons côtés auxquels on s’attache, mine de rien, seulement on ne peut ignorer tout à fait ses idiosyncrasies. Une des étrangetés les plus frappantes étant le délirium qui s’empare de plus en plus de tout plein de gens estimant qu’il faut cadrer, structurer, organiser, border et surtout, surtout rester à la pointe en optimisant, optimisant, optimisant. En oubliant complètement et absolument qu’unifier, c’est pas mal, aussi.

Joie des boîtes matricielles, cette magnifique invention à l’origine des interfaces. Une matrice, c’est simple, cela consiste en tout plein de petites boîtes bien rectangulaires les unes à côté des autres. Qui changent en fonction des éléments les constituant. Un phénomène à cheval entre la philosophie et les mathématiques fondamentales : le contenant définit le contenu et pour autant n’existe que de par la définition et l’existence de son contenu qui lui-même redéfinit son contenant. Comme toute théorie qui se respecte, la définition est simple, l’application imparfaite. Toute formule physique ou mécanique en est l’exemple type : on commence par apprendre la formule dans l’hypothèse d’un monde parfait, et on la réapprend itérativement, chaque itération rapprochant la formule parfaite et donc tout à fait fausse, de la modélisation du réel – et la compliquant donc incroyablement à chaque étape de ce processus.

Tout cela pour en venir au fait assez simple que les boîtes qui se veulent alignées soigneusement et proprement les unes à côté des autres se chevauchent bien évidemment, et laissent parfois des espaces entre leurs angles. D’où la gestion des interfaces. Ou comment passer d’une petite boîte à une autre. Sans rater les espaces laissés vacants, et en prenant en compte les chevauchements pour que les process (mon mot préféré du corporate world) soient respectés selon les règles de chaque petite boîte.

Jusqu’ici, tout va bien, la situation me paraît claire, limite simpliste.

(...)

Posté par ishkueu à 23:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Des mondes étranges… (I)

Nouveau commentaire