10 avril 2009

Des mondes étranges… (III)

Le plus compliqué à gérer – et le plus frustrant – étant de gérer les process de chacun de ces mondes. Chaque monde a son logiciel ou plus généralement, plate-forme de centralisation d’information virtuelle. Ce qui n’est pas simple à apprendre et à maîtriser, mais enfin soit. Seulement ces plate-formes n’ont bien entendu aucun lien et sont de toute façon de philosophie tellement différentes qu’il est difficile d’imaginer une unité ou une transition automatique de l’information. Il faut donc transférer les infos récupérées lors de l’étape 1 sur le plate-forme de l’étape 2. Manuellement. Puis de l’étape 3. Seulement le trou entre 1 et 2 est tel que l’on se rabat sur son vieil ami excel et que l’on finit par faire 1, 2 et 3 sur excel. Hérésie processuelle. Donc on guide sur excel, et charge sur 1. Puis sur 2. Et sur 3. Entre temps, 2 est tombé plus ou moins en friche, et 4 est apparu sur son beau destrier blanc dans le soleil couchant. On est content d’avoir son fichier excel qui nous permet de remplir 4 assez facilement. Seulement tadam, 2 ressurgit, c’était en réalité encore parfaitement applicable. On soupire et re-remplit 2. Ah, 3 change de version. Ouf, on n’est pas dans le champ d’application, fausse alerte. Ah si en fait c’est pour tout le monde. Fausse joie, soupir, on remplit. 4 est passe le cap et s’automatise. Bim, prière de toute retransférer sur la nouvelle version. Manuellement. On n’a pas pu automatiser mais c’est révolutionnaire et très facile d’utilisation. Soupir. On transfère. Etc, etc, etc.

Petit a. Toute protestation est inutile, au mieux, on a droit à la démonstration détaillée du pourquoi du comment expliquant à quel point c’est génialissime. Au pire, on se créé une réputation de grain de sable anti process.

Petit b. Le faire. Ni trop tôt, ni trop tard. Trop tôt, ce n’est pas débuggé, tout est destiné à d’abord, planter, puis, évoluer. Trop tard, on s’attire des foudres du process à l’affût de tout grain de sable.

Petit c. Dénicher les qualités suivantes – ou les acquérir, au choix. Patience. Energie. Patience. Diplomatie. Patience. Calme. Patience. Positivisme. Patience. Talents de communication. Patience. Efficacité. Patience. Philosophie. Patience. Energie.

Petit d. Découvrir que rire du système est le meilleur moyen de l’apprivoiser. Puis prendre le recul nécessaire pour identifier les avantages de chaque process, et les utiliser au mieux. Puis identifier les abérrations de chaque process, et apprendre à faire avec.

Posté par ishkueu à 18:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Des mondes étranges… (III)

    coucou

    eh ben, ça n'a pas l'air simple, ces histoires de process. Ubuesque ! Tu arrives à garder la tête froide malgré tout ?
    J'ai trouvé la chanson "donnes-lui la passion" vraiment magnifique (mais triste...).
    Tu pars un peu à Pâques ? N'hésite pas à venir passer une journée à la campagne pour faire une orgie de chocolat
    Bizzzzzz
    Marine

    Posté par marine, 11 avril 2009 à 11:37 | | Répondre
  • Marine > Dans l'ensemble ça va, il y a simplement des jours où je sature un tout petit peu :-p. Je suis allée fêter Pâques chez des amis, presque à la campagne - 40km de Paris! J'espère que tu en as bien profité avec les garçons, ils ont dû s'amuser comme des fous à chercher les oeufs.

    Posté par ishkueu, 14 avril 2009 à 00:03 | | Répondre
Nouveau commentaire